Les nouvelles routes de la soie

Samarcande et sa voisine Bukhara etaient du 7eme au 11eme siècle au coeur de la route de la soie. Ce people – les sogdiens – controllaient les principaux caravanserails entre la Chine et le Proche Orient. Les Hui, minorite musulmane rencontree a Xian en Chine en sont les lointains descendants.

Bukhara, madressa converted into a restaurant, Uzbekistan

Aujourd’hui, il est question de nouvelles routes de la soie. A la manoeuvre, cette fois, les chinois, en quete d’energie, de nouveaux marches et d’un poids politique et diplomatique plus important. Concretement, de quoi s’agit-il ? Les « fils du ciel » projettent de construire un reseau d’autoroutes, de pipelines reliant leurs voisins a travers toute l’Asie. Le Pakistan a déjà signe un contrat de 40 milliard de dollars avec une route surreelle des frontieres du Xinjiang (Ouest de la Chine) au Golfe persique en passant tout simplement l’Himalaya, dans des valles ou plusieurs sommets sont a plus de 8000m. Le projet, s’il se realise, est de construire un nouveau port commercial (et militaire ?) dans le Balouchistan pakistanais, a l’ouest de Karachi. La flotte chinoise pourrait donc croiser dans le golfe persique d’ici quelques annees ce qui etait impensable jusqu’ici. Meme projets gigantesques vers l’Uzbekistan via le Kyrgyzstan, ou le gaz produit par la region interesse fortement les chinois. Plus au nord, l’idee est de rejoindre par la route Moscou en passant par le Kazakhstan.

Madressa, Bukhara, Uzbekistan

Les chinois poursuivent evidemment leurs propres interets mais on doit reconnaitre qu’ils investissent en meme temps dans les infrastructures de pays tiers. Ils comblent ainsi un vide laisse par les Etats-Unis mais aussi l’Europe qui se contentent de vendre des armes sophistiquees (le salon d’armement de Karachi est un incontournable pour les acteurs du marche… on se souviendra aussi des sous-marin vendus aux pakistanais sous Balladur suivi du triste attentat) a des pays souvent pauvres et parfois passablement instables. On se trouve une nouvelle fois davantage du cote du probleme que de la solution.

Architectural details, Bukhara, Uzbekistan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s