Le roseau iranien

A Téhéran, nous nous promenons près du palais du Golestan avec mon père et sa compagne Anne, que j’ai retrouvé pour deux jours seulement suite à cette sombre affaire kazakh.
Un libraire ambulant nous accoste dans la rue. Comme beaucoup d’iraniens, il est heureux de voir des étrangers, s’enquiert de notre nationalité, commence à nous parler dans un allemand très correct. Il nous tend un exemplaire traduit des Rubaïyat d’Omar Khayam. Il nous explique, dans la langue de Goethe, que ce recueil du poète perse du 11eme siècle fut imprimé avant la Révolution Islamique, qu’il y eut ensuite des autodafés et que ce livre a miraculeusement échappé aux barbus.
P1090428
Je tique un peu sur le prix mais il me tend l’ouvrage avec un éclair malicieux dans les yeux : « schöne Bilder, sehr schöne Bilder ». En effet, face aux quatrains, il y a quelques illustrations au crayon suggestives : la poitrine dénudée d’une jeune femme, une scène de débauche sexuelle qu’il conviendrait de décrire comme une partouse. Je m’affole quelque peu : n’est-ce pas dangereux, dans la rue, à deux pas de bâtiments gouvernementaux, de vendre cette littérature licencieuse ? Il me rassure : évidemment, aujourd’hui, on ne pourrait plus éditer un tel ouvrage, au moins sous cette forme. Mais son échange est toléré.
Me vient alors en tête cette image du roseau qui ploie temporairement lorsque le vent souffle trop fort mais se relève dès que les circonstances le permettent. Je pourrai multiplier les exemples, du refus linguistique de certains mots venant de l’arabe (un chauffeur de taxi me reprendra, poliment mais fermement alors que je me débats avec mes bases en persan : on ne doit pas dire « farsi » mais « parsi », le « p » n’existant pas en arabe. 1400 ans après l’invasion arabe, sa remarque a du piquant) au port parfois très original du foulard islamique.
J’ai l’impression que les 40 ans de la révolution islamique ne pèsent pas très lourd face à une histoire multi-millénaire.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s